C’est rue Chanoinesse que l’on peut trouver l’une des plus vieilles maisons de Paris. Cette rue qui semble avoir été préservée du temps depuis le Moyen-Age n’a pas fini de vous étonner avec ses nombreux secrets dissimulés au regard du passant pressé…

Une rue qui change de nom

Le cloître Notre-Dame en 1830 - L'une des plus vieilles maisons de Paris

     Autrefois, la rue Chanoinesse se décomposait en deux rues différentes : la rue Chanoinesse et la rue des Marmousets. C’est à partir de 1874 que les deux rues sont réunies en une seule et que disparaît la rue des Marmousets. Le nom Chanoinesse provient de la population religieuse qui réside dans cet ancien quartier de Paris, exclusivement réservé aux membres masculin de Notre-Dame. Au bout de la rue se trouve en effet l’une des quatre entrées du cloître Notre-Dame, ce qui en fait le lieu de résidence rêvé pour le personnel laïque et ecclésiastique de la paroisse, les chanoines.

UNE GRANDE NOUVELLE

Les Découvreurs lancent des VISITES GUIDÉES VIRTUELLES INTERACTIVES avec un guide en direct live pour vous faire découvrir les trésors de Paris où que vous soyez !

Je m'inscris vite
Les stèles funéraires du 26 rue Chanoinesse - L'une des plus vieilles maisons de Paris

     Le fort passé religieux de cette rue se retrouve dans quelques vestiges comme ceux de la chapelle gothique Saint-Aignan que l’on peut trouver au n°26. Ou encore dans les pavés assez particuliers de la cour de la même adresse. Si vous y prêtez attention, vous pourrez déchiffrer des lettres et vous réaliserez que vous marchez sur d’anciennes stèles funéraires, qui ont été recyclées !

UNE GRANDE NOUVELLE

Les Découvreurs lancent des VISITES GUIDÉES VIRTUELLES INTERACTIVES avec un guide en direct live pour vous faire découvrir les trésors de Paris où que vous soyez !

Je m'inscris vite

L’une des plus vieilles façades de Paris

Au vieux Paris, 24 rue Chanoinesse - L'une des plus vieille maisons de Paris

      Maintenant, attardons-nous sur la façade du n°24 de la rue Chanoinesse, l’une des six maisons de la rue datant du 16ème siècle. On peut dater la maison grâce à sa configuration : un rez-de-chaussée qui sert de boutique, un étage et des combles. L’autre moyen pour deviner le siècle de construction de la maison est l’observation de sa façade en pierre. Très dépouillée, elle est caractérisée par une forte asymétrie particulièrement visible au niveau des fenêtres, qui ne sont pas alignées.

      L’impressionnante décoration végétale qui démarque la maison des autres bâtisses de la rue Chanoinesse, avec sa glycine de 7 mètres de haut pour 22 mètres de longueur, est quant à elle beaucoup plus récente. C’est la mairie de Paris qui a autorisé cette particularité au titre « d’exception touristique », transformant la façade en un point parfait pour les photographes !

UNE GRANDE NOUVELLE

Les Découvreurs lancent des VISITES GUIDÉES VIRTUELLES INTERACTIVES avec un guide en direct live pour vous faire découvrir les trésors de Paris où que vous soyez !

Je m'inscris vite

Le 24, rue Chanoinesse traverse les siècles

La grille du 24 rue Chanoinesse - L'une des plus vieilles maisons de Paris

L’histoire de la maison du 24 rue Chanoinesse est aussi vieille que celle de la rue dans laquelle elle se trouve puisqu’elle remonte à 1512, période de la fondation du cloître Notre-Dame.

     Les maisons de cette rue sont réservées aux chanoines, qui se les vendent ou louent entre eux. C’est ainsi que le n°24 de la rue Chanoinesse accueille quelques illustres locataires, comme le chanoine de Notre-Dame de Paris qui cède sa place à un autre chanoine qui sera connu comme le pape d’Avignon Clément VIII.

      En 1723, l’Evêché décide de vendre la maison qui s’éloigne alors de sa fonction première en devenant un bar à vin. La grille d’entrée et la façade classées aux monuments historiques sont les derniers témoins de ce débit de boisson où les masses populaires pouvaient se réunir tout en buvant (et en mangeant).

     La maison du n°24 rue Chanoinesse reste un monument unique à Paris puisqu’il est probablement l’un des restaurants les plus anciens de la capitale et assure encore cette fonction de nos jours !

Les Découvreurs, késako ?

Nous proposons des activités culturelles insolites pour découvrir les trésors patrimoniaux cachés de Paris et de la région Île-de-France :

Les Découvertes
Les Explorations
Les Aventures
Les Fantaisies
En savoir plus

Leave a Reply