Comme chaque grande ville, Paris a son lot d’histoires et de fantômes. Parmi eux, le fantôme des Tuileries ! Resté dans la mémoire populaire comme l’Homme rouge des Tuileries, celui qu’on appelle aussi le petit homme rouge des Tuileries a fait hurler d’effroi plus d’un habitant du palais.

Un fantôme aux Tuileries…

Portrait du fantôme rouge des Tuileries

     La légende raconte que le palais des Tuileries a longtemps été hanté par un fantôme prenant la forme d’un petit homme rouge couvert de sang et entouré d’une brume rouge. Son spectre n’apparaîtrait qu’aux habitants du palais à qui il devait arriver un grand malheur

     Au cours des siècles, le fantôme est apparu plusieurs fois devant des personnages illustres, prédisant des évènements désormais gravés dans l’histoire. C’est seulement depuis que la résidence du fantôme a disparu – le palais des Tuileries – que le fantôme repose en paix et ne vient plus effrayer les vivants.

UNE GRANDE NOUVELLE

Les Découvreurs lancent des VISITES VIRTUELLES INTERACTIVES pour vous faire découvrir les trésors de Paris sans sortir de chez vous !

50% de réduction jusqu'à dimanche 16 mai à minuit avec le code BLOG2020

En savoir plus

Qui est vraiment l’Homme rouge des Tuileries ?

Portrait de Catherine de Médicis à la fin de sa vie

     Mais quelle est donc l’identité de ce fantôme et pourquoi hante-t-il le palais des Tuileries ?

     L’histoire de Jean dit l’Ecorcheur remonte au 16ème siècle. A cette époque, Catherine de Médicis décide de construire une résidence royale tout près du Louvre, à l’emplacement des fabriques de tuiles longeant le bord de la Seine : le futur palais des Tuileries. Cependant, des Parisiens habitent déjà à cet endroit-là. Parmi eux se trouve un certain Jean l’Ecorcheur, boucher de son état.

     Des rumeurs circulent selon lesquelles ce dernier détient des secrets la concernant, notamment au sujet de l’empoisonnement de sa rivale de toujours, Diane de Poitiers. Sans pitié envers ses ennemis, Catherine décide alors de se débarrasser du boucher en le faisant assassiner par l’un de ses sbires, Neuville.

     Ce dernier tue le pauvre boucher qui rend son dernier souffle en criant « Je reviendrai ». Peu intimidé par cette menace, Neuville est en chemin pour faire son rapport à la reine lorsqu’il ressent une présence derrière lui. Il se retourne et horreur ! L’Ecorcheur se tient debout devant lui, baignant dans son sang. L’assassin tente alors de le transpercer d’un coup d’épée mais l’apparition disparaît soudainement. Afin de s’assurer de la mort de l’Ecorcheur, Neuville retourne sur les lieux du crime… pour découvrir que le cadavre a disparu ! 😱

Un fantôme à l’origine de prophéties…fatales

Adieux de Marie-Antoinette à ses enfants - Edward Matthew Ward, peinture

     La première victime du fantôme est bien évidemment l’instigatrice du meurtre : Catherine de Médicis. Bien que fervente pratiquante de l’astrologie et de la magie, elle ne croit pas un mot de ce que lui rapporte Neuville et lui ordonne gentiment d’aller se reposer afin de reprendre ses esprits. Cependant, Catherine de Médicis est une femme profondément superstitieuse. C’est ainsi que le doute s’immisce cruellement en elle lorsque son astrologue, Cosme Ruggieri, lui confesse avoir vu l’homme rouge dans une vision. En effet, un petit homme entouré d’une brume rouge lui est apparu en rêve et a prédit la mort de la souveraine près de Saint-Germain. Malgré cela, Catherine continue à vivre au Tuileries, jusqu’à ce qu’un jour, le fantôme apparaisse sous ses yeux et réitère la même prophétie.

     Traumatisée par cette vision, la souveraine s’exile à Blois et évite consciencieusement tout ce qui se rapporte à Saint-Germain. Elle n’échappe pourtant pas totalement à la prophétie puisque le prêtre qui lui octroie l’extrême-onction (le dernier sacrement, donné juste avant la mort) s’appelle Julien… de Saint-Germain !

UNE GRANDE NOUVELLE

Les Découvreurs lancent des VISITES VIRTUELLES INTERACTIVES pour vous faire découvrir les trésors de Paris sans sortir de chez vous !

50% de réduction jusqu'à dimanche 16 mai à minuit avec le code BLOG2020

En savoir plus

     Cependant, les funestes prédictions du spectre vengeur ne s’arrêtent pas là. Il apparaît avant l’assassinat d’Henri IV (cliquez-ici pour en savoir plus) ou encore avant la mort de Louis XIV. Marie-Antoinette affirme elle aussi l’avoir vu dans sa chambre après son arrivée aux Tuileries. On raconte même l’avoir aperçu dans le lit de Louis XVI le lendemain de sa fuite à Varennes (d’ailleurs, si vous voulez découvrir le Versailles de la révolution française, cliquez ici pour découvrir notre nouvelle visite guidée virtuelle).

     On pourrait penser que le fantôme se serait calmé une fois la monarchie renversée. Cela n’a pourtant pas été le cas ! Des contemporains de Napoléon Ier rapportent que ce dernier reçoit à plusieurs reprises un petit homme vêtu de rouge et que la visite de cette personne étrange a toujours précédé une victoire militaire. Le fantôme serait-il devenu bienveillant ? Pas tout à fait. En effet, à partir du moment où il devient empereur des Français, Napoléon se laisse aveugler par son orgueil et refuse de suivre les conseils du fantôme. Ce dernier lui apparaît alors une dernière fois, juste avant la bataille de Waterloo

L'incendie du palais des Tuileries le 23 mai 1871 - gravure

     Le fantôme continue d’apparaître ponctuellement dans le palais des Tuileries jusqu’à la destruction de celui-ci par les Communards le 23 mai 1871. Plusieurs témoins voient alors un petit homme rouge apparaître dans les flammes qui ravagent le bâtiment et s’évaporer avec lui…

     Depuis cette date, plus de signes du fantôme rouge qui peut enfin reposer en paix après la destruction du monument qui a causé sa mort. Si vous voulez frissonner encore un peu, nous vous proposons de découvrir ici l’histoire d’un autre fantôme qui hante l’un des monuments les plus célèbres de Paris.

Les Découvreurs, késako ?

Nous proposons des activités culturelles insolites pour découvrir les trésors patrimoniaux cachés de Paris et de la région Île-de-France :

Les Découvertes
Les Explorations
Les Aventures
Les Fantaisies
En savoir plus

Leave a Reply