Aux portes de Paris se trouve l’île Seguin, bien connue pour avoir accueilli l’usine Renault pendant près de 70 ans. Située entre Boulogne-Billancourt et Sèvres, sa proximité avec Paris n’a pas cessé de faire des envieux tout au long de son histoire.

De l’île de Sèvres à l’île Seguin

Orazio Grevenbroeck, Vue de Saint-Cloud et du pont de Sèvres - Renault à Paris, l'île Seguin

      Au Moyen-Age, l’île Seguin est occupée par une abbaye et est connue sous le nom d’île de Sèvres. En 1684, Louis XIV décide d’y installer un point de péage. En effet, l’installation de la cour à Versailles accroît les flux de personnes et de marchandises entre la ville et la capitale. Cela rend le pont particulièrement rentable, d’autant plus qu’il s’agit d’un lieu de loisirs très apprécié de la noblesse parisienne.

      L’île change une première fois de nom au 18ème siècle lorsque Louis XV annexe l’île au domaine royal. Il lui donne le nom d’« île Madame », le titre porté par ses filles. L’île Seguin ne devient véritablement l’île Seguin qu’en 1794, lorsque le chimiste Armand Seguin fait son acquisition afin d’y installer une activité de tannage de peau. L’île est en effet très adaptée à l’implantation de cette activité et le test d’un nouveau procédé (vous saurez tout sur cette invention grâce à notre visite guidée).

L’industrialisation d’une île

Renault à Paris - L'île seguin

     En 1919, Louis Renault décide d’agrandir les ateliers Renault Frères de Boulogne-Billancourt. Il achète l’île Seguin pour y installer une nouvelle usine, plus moderne, qui est inaugurée en 1929. Avec une production d’environ 1 000 voitures par jour (soit 1 toute les 30 minutes), l’île Seguin devient rapidement le symbole des usines Renault.

     L’usine fonctionne si bien qu’elle finit par employer 20 000 ouvriers de 58 nationalités différentes. Ces ouvriers travaillent selon le principe du taylorisme (une répartition chronométrée des tâches de production). Elle connaît ensuite une succession de mouvements sociaux, les plus importants ayant lieu en parallèle des protestations de mai 68. En 1992, l’usine ferme définitivement, officiellement à cause de son manque de rentabilité (si vous souhaitez découvrir les raisons plus officieuses de cette fermeture, n’hésitez pas à vous inscrire à notre visite guidée).

La reconversion de l’île Seguin aujourd’hui

Seine Musicale - Renault à Paris, l'île Seguin

     Depuis la fermeture de l’usine Renault se pose la question de la reconversion de l’île Seguin. Le premier projet propose de construire un centre d’art contemporain, qui serait dédié à la collection de François Pinault. Il est cependant abandonné en raison de la lourdeur des démarches administratives.

     En 2017, le premier bâtiment de la nouvelle île Seguin est inauguré : la Seine Musicale. Cette institution dédiée à la musique a pour but d’équilibrer l’offre d’activités culturelles dans le nord-est parisien, peu présente jusqu’alors dans cette zone.

     Le réaménagement de l’île Seguin est toujours en cours sur la pointe amont de l’île. Cette zone de l’île accueillera bientôt un pôle culturel et artistique. Il sera notamment composé d’un centre d’art, d’un hôtel et de nombreuses salles de cinémas.

     Si tout se passe comme prévu, les Parisiens et les habitants de la région parisienne devraient bientôt pouvoir profiter de l’île Seguin pour leurs loisirs, la fin des travaux étant prévue en 2021. Si nous vous avons mis l’eau à la bouche avec cet article et que vous souhaitez en apprendre plus sur l’histoire de cette île fascinante, n’hésitez pas à vous inscrire à notre visite guidée 😉

Les Découvreurs, késako ?

Nous proposons des activités culturelles insolites pour découvrir les trésors patrimoniaux cachés de Paris et de la région Île-de-France :

Les Découvertes
Les Explorations
Les Aventures
Les Fantaisies
En savoir plus

Leave a Reply