was successfully added to your cart.

Panier

Petite histoire des horloges publiques parisiennes

horloge parisienne

     Nous ne vous l’apprenons pas, le temps à Paris est précieux. Qu’en est-il alors de sa mesure selon les époques ?

La naissance des horloges publiques à Paris

horloge du palais de la cité Paris première horloge publique

     Jusqu’en 1371, les habitants de Paris se fient aux églises qui sonnent les heures. Néanmoins le roi Charles V souhaite affirmer le pouvoir de la monarchie face à celui de l’Eglise. Il décide alors d’offrir aux Parisiens la première horloge publique de Paris en 1371. Située sur la tour de l’Horloge du palais de la Cité, elle indique l’heure du roi.

L’ère du développement

Gare Paris

     L’essor du chemin de fer et le développement industriel contribuent au développement des horloges publiques. Symboles de développement économique, elles sont également utiles pour les Parisiens qui ne peuvent pas tous se permettre d’acquérir une montre, considérée comme étant un objet de luxe à l’époque. C’est ainsi que de multiples horloges sont apposées sur une grande quantité d’édifices publics (mairies, hôpitaux, gare etc.).

Vers une uniformisation du temps

Tour horloge gare de Lyon

     L’accès à la mesure du temps est de plus en plus présent en France. Néanmoins, un problème subsiste : chaque ville française a sa propre heure définie en fonction de la position du soleil dans le ciel à midi. Il y a donc un décalage horaire plus ou moins important en fonction des villes. À l’heure de l’essor du chemin de fer qui raccourcit les temps de trajet, cela ne peut plus être acceptable.

     Ainsi, une heure uniforme est adoptée en 1891. Le lien avec notre belle capitale est simple. La tour-horloge de la gare de Lyon est l’une des premières à adopter ce « temps civil ». Et l’histoire ne s’arrête pas là ! En mars 1914, la France adopte le temps universel qui, comme son nom l’indique, s’adapte au monde entier. Les horloges de vingt quatre heures au lieu de douze heures apparaissent, dont celle du central téléphonique Bergère située rue du Faubourg Poissonnière.

Si tu as aimé notre article, écrit avec amour, n’hésite pas à :

  • le “liker” en cliquant sur le cœur tout en haut à droite
  • laisser un commentaire dans la case “Leave a reply” tout en bas
  • le partager sur les réseaux sociaux

Tu as aimé cet article ? Tu aimeras sans doute aussi nos visites !

Les visites des Découvreurs en 4 points clés

La découverte de trésors hors des sentiers battus

Des lieux, œuvres d’art, musées ou monuments confidentiels qui ont un véritable intérêt historique ou artistique

Une expérience pleine d'imaginaire et de surprise

Une description énigmatique, le lieu dévoilé seulement après la réservation, la visite construite comme un voyage à travers une thématique

Un véritable échange détendu et convivial

Des guides experts de leur sujet qui proposent de véritables échanges où l’observation et le débat ont une place importante

Un moment de respiration dans la semaine

Des visites le midi pendant la pause dej’ pour faire une “coupure” dans sa journée et le soir après le travail pour décompresser

Un aperçu de nos visites en images

Et si tu offrais une visite Les Découvreurs à un proche ?

Choisis une de nos trois cartes-cadeaux !

Carte-cadeau
"Hors les murs"

En savoir plus

Carte-cadeau
"Passe-muraille"

En savoir plus

Carte-cadeau
"Le Combo"

En savoir plus

Découvre ce que la presse dit sur nous

La Provence, Challenges, Libération...

Suis-nous sur les réseaux sociaux

Facebook

Instagram

Twitter

Leave a Reply