Les impasses et cités cachées ne manquent pas à Paris ! Chaque arrondissement de la capitale en possède au moins une et elles sont toutes plus riches d’histoire les unes que les autres. Voici une sélection des 5 plus belles impasses et cités de Paris.

La cité de Durmar : un air de campagne en plein Paris

Cité Durmar - Les impasses cachées de Paris

     Cette ancienne enclave maraîchère du quartier Saint-Ambroise se dote de bâtiments au cours du 18ème siècle. Par la suite, les bâtiments sont transformés en ateliers de métallurgie qui sont surélevés afin d’abriter des habitations à leur étage. Aujourd’hui, vous pouvez y trouver en vous promenant des boutiques et des ateliers. Ils abritent différentes activités qui vont du créateur de bijoux à l’artiste-peintre en passant par le cinéaste.

Métro : Ménilmontant (ligne 2)

La cité Malesherbes, refuge des personnalités connues

Cité Malesherbes - Les impasses cachées de Paris

     La cité Malesherbes est située à l’emplacement de l’ancien hôtel Malesherbes, qui appartenait à l’avocat, académicien et ministre du même nom. Son emplacement au cœur du quartier de la Nouvelle-Athènes en fait un endroit idéal pour l’édification de splendides hôtels particuliers, qui ont vu passer d’illustres occupants.

     Pour en savoir plus sur l’histoire de cette cité, n’hésitez pas à vous inscrire à notre visite guidée !

Métro : Pigalle (lignes 2 & 12)

Le chemin du Montparnasse, repaire des artistes

Chemin Montparnasse - Les impasses cachées de Paris

     Le chemin du Montparnasse est une petite impasse non loin de la gare de Montparnasse. Le quartier (et le chemin encore plus) ne commence son expansion qu’au cours du 20ème siècle. Les prix bas de ses loyers en font le repaire des artistes des années folles, qui se réunissent chaque repas à la cantine de Marie Vassilieff.

     Le chemin du Montparnasse est une petite impasse non loin de la gare de Montparnasse. Le quartier (et le chemin encore plus) ne commence son expansion qu’au cours du 20ème siècle. Les prix bas de ses loyers en font le repaire des artistes des années folles, qui se réunissent chaque repas à la cantine de Marie Vassilieff.

Métro : Montparnasse Bienvenüe (lignes 6, 12, 4, 13)

Le square des Peupliers : se reposer dans le 20ème arrondissement

Square des Peupliers - Les impasses cachées de Paris

     Ce square tire son nom des nombreux peupliers qui bordaient la Bièvre, rivière qui coulait autrefois à Paris et qui est aujourd’hui enfouie. À la suite de la disparition de la Bièvre, on décide en 1926 d’assécher le terrain et d’y construire des maisons. Le square abrite d’abord une population ouvrière mais ce havre de paix attire bientôt toutes les catégories sociales. Le square est encore très fleuri et arboré, ce qui le rend idéal pour se ressourcer en plein cœur de Paris !

Métro : Tolbiac (ligne 7)

Le passage des soupirs, passage des arts insolites

Passage des soupirs - Les impasses cachées de Paris

     Promenez-vous dans cet endroit insolite et préservé du 20ème arrondissement. En cas de petite faim, vous pouvez vous arrêter à la boulangerie du passage, qui cuisine devant vous ses produits à partir d’ingrédients bio ! Passez un moment à la passementerie Verrier puis continuez votre chemin vers l’atelier de Cécile Kretschmar. Cette artiste a une production originale : c’est elle qui confectionne perruques, masques et prothèses pour le cinéma, le théâtre ou encore l’opéra !

Métro : Gambetta (lignes 3 & 3B)

     Paris est remplie de ces endroits calmes et préservés du temps. N’hésitez pas à vous y perdre et à vous inscrire à notre visite « Melting pot de stars et de styles » pour découvrir une impasse qui a abrité de nombreuses personnalités !

Les Découvreurs, késako ?

Nous proposons des activités culturelles insolites pour découvrir les trésors patrimoniaux cachés de Paris et de la région Île-de-France :

Les Découvertes
Les Explorations
Les Aventures
Les Fantaisies
En savoir plus

Leave a Reply